Le coaching de couple? Pourquoi? Pour qui? - Cabestan Mariage
Coaching de couple, amour qui dure, nourrir son couple, préparation au mariage, construire son avenir
16397
post-template-default,single,single-post,postid-16397,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-17.2,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.6,vc_responsive

Le coaching de couple? Pourquoi? Pour qui?

Le coaching de couple? Pourquoi? Pour qui?

Vous connaissez certainement le rôle d’un coach sportif. C’est celui qui vous aide à vous surpasser, à donner le meilleur de vous même, à avoir de grandes ambitions. C’est exactement ce que je propose aux couples. 

Il semblerait que cela bouscule les mentalités. Dès lors que l’on ajoute « couple » à coaching, cela devrait être nécessairement pour gérer la crise? Si l’on consulte un coach de couple, c’est qu’il y a « de l’eau dans le gaz »…? Et les faits donnent malheureusement raison à cette rumeur. Tapez « coaching de couple » dans votre moteur de recherche, « sauver son couple » arrive en tout premier, puis suivent « thérapie de couple » ou encore « sortir de la crise »… 

Cabestan s’occupe bien entendu des couples en difficulté, avec le même enthousiasme que pour les autres. Mais sa toute première raison d’être est d’aider les couples à construire leur avenir. J’en suis convaincu, l’amour est plus qu’un sentiment, il est aussi un projet, un projet qui se prépare et qui se travaille, un projet porté par la plus grande ambition qui soit : être heureux à deux, pour la vie. 

Pourquoi le coaching de couple? 

Parce que, si l’on peut être plus heureux voire bien plus heureux en couple, pourquoi s’en priver? 

Parce que l’amour est notre bien le plus précieux. Ne mérite-t-il pas au moins autant d’attention que nos projets professionnels?

Parce qu’il y a infiniment plus à y gagner qu’à y perdre. 

Mais il y a autre chose… 

Nous savons tous qu’il y a, en France, près d’un couple sur deux qui divorce, et nous continuons à nous marier sans rien changer. Nous savons qu’il y a, en France, un demi million d’enfants en résidence alternée et cela n’interroge personne? N’y a-t-il pas là une incohérence collective? 

Un banquier me confiait récemment la grande difficulté qu’il rencontre avec les couples, de plus en plus nombreux, qui empruntent et se séparent quelques années après. Il ne les blâmait pas de se séparer, mais d’être inconséquents au moment de l’emprunt. 

La définition du Larousse est éloquente : Inconséquence n.f. «  Manque de logique, de cohérence. »

Bien sûr, nous sommes tous inconséquents, dans un domaine ou à une période de notre vie. Mais la question n’est pas là. La question est l’inconséquence collective et qui dure. 

Comment en sortir? En offrant aux couples les moyens de construire leur avenir, de consolider leur amour autant qu’il est possible, pour partir sur de bonnes bases, et savoir où ils veulent aller.  

Le coaching de couple, pour qui?

Pour tous les couples qui s’aiment et veulent s’aimer plus, qu’ils rencontrent des difficultés ou non. 

Pour les couples qui commencent et qui projettent de s’aimer toujours. 

Pour ceux qui se marient. 

Pour ceux qui s’aiment et n’ont pas encore de problème de couple. La plupart des difficultés futures sont déjà décelables. C’est le meilleur moment! Le couple est comme une plante : pourquoi attendre qu’elle ait soif pour l’arroser?

Offrez à votre amour l’avenir qu’il mérite !