Se dire OUI pour la vie, est-ce bien raisonnable ? - Cabestan Mariage
16410
post-template-default,single,single-post,postid-16410,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-17.2,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.6,vc_responsive

Se dire OUI pour la vie, est-ce bien raisonnable ?

Se dire OUI pour la vie, est-ce bien raisonnable ?

Mon téléphone sonne, Sophie veut me voir dès que possible. Elle se pose mille questions. Mille questions qui commencent toutes de la même façon : « Et si… » Et s’il me quittait ? Et s’il n’était pas l’homme de ma vie ? Et si je finissais par ne plus l’aimer ? Sophie se sent tiraillée entre son amour et sa raison. « C’est de la folie ! » se dit-elle. 

Oui, c’est une folie. Effectivement, il y a un risque et il fait peur. Mais ce risque, elle l’a longuement mesuré, préparé, choisi : c’est le prix de la confiance. Elle a décidé d’épouser Adrien, et relevé le pari qu’elle serait heureuse avec lui. Mais pour l’heure, sa raison est déboussolée. 

Oui, c’est une folie, mais une folie pleine de sens et de promesses. Une folie audacieuse et ambitieuse qui ouvre la voie d’un grand bonheur. Car rien de grand ne se fait sans risque. Aucune réussite n’est possible si l’on ne prend pas le risque de l’échec.  

“L’amour n’a peut-être de raisonnable que sa folie”.

Antoine de Rivarol

Oui, c’est une folie, mais une folie raisonnable et profondément humaine. L’absurdité serait plutôt de renoncer, par peur de ne pas réussir, ce qui revient à choisir l’échec pour s’épargner la peur ; Ou la mort pour s’épargner la souffrance. C’est cela qui est profondément inhumain.

Aimer aujourd’hui sans promettre d’aimer demain, c’est tuer l’amour aujourd’hui, par peur qu’il ne meure demain. C’est renoncer à l’amour par peur d’en manquer. C’est renoncer à ses rêves, par peur qu’ils ne se réalisent jamais. 

Se dire OUI pour la vie est donc une folie qui se réfléchit et se construit. 

La décision de faire confiance commence par une réelle préparation personnelle, pour mieux connaître et comprendre l’autre ; 

Elle demande ensuite un véritable échange, pour mieux communiquer et mieux s’aimer ; 

Elle repose enfin sur la possibilité de choisir librement, en connaissance de cause, d’adhérer ou non à un projet commun, intimement partagé et ambitieux. Tout cela constitue des fondations stables, qui n’offrent pas la garantie du succès, mais qui le rendent possible.

Il ne reste plus qu’à être assez fous pour se dire OUI !